mercredi 21 octobre 2015

Epsilon V2 Competition de Staufenbiel

Ayant la chance d'avoir un terrain d'aéromodélisme à 10 minutes de chez moi, je souhaitais investir dans un planeur polyvalent, pour une utilisation en plaine.

Dans mon cahier des charges il y avait :

  • Une envergure conséquente pour ne pas être trop bridé dans la traque aux ascendances. 
  • Un moteur pour décollage autonome 
  • Des ailes avec volets et ailerons
  • Un look sympa 
  • Une budget raisonnable 
N'ayant pas les moyens d'investir dans un Supra ou autre machine de compétition, après quelques recherches je me suis orienté vers un Epsilon d'occasion.




Le planeur est dans un état proche du neuf, il n'a à son actif que quelques vols.

Pour le mettre en l'air, je dois passer par la case programmation de la radio, et des débattements, un jeu d'enfant avec la Taranis ;-).

Le planeur est déjà tout équipé : moteur Protronic DM2830-780, contrôleur Protronic 70A,  3 servos Hitec HS85mg (volets et profondeur), 3 servos Hitec HS82mg (ailerons et dérive).

Au niveau du poids des différents éléments :

  • Fuselage équipé (sans lipo) 1150 grs
  • Clé d'aile en acier 420 grs
  • Clé carbone 85 grs
  • 2 ailes 1800 grs
  • Les 2 stabs avec leur clé carbone 100 grs 
  • Lipo 3200 mA, 4s, 65c 367grs


Il me reste à installer un récepteur ce sera un X8R Frsky. Petit problème, j'ai reçu ce récepteur avec des antennes PCB (rectangles de plastique noirs au bout des antennes), j'ai du commander 2 antennes filaires et les remplacer. Le remplacement est simple, il faut juste ouvrir le boitier et declipser les petites prises d'antenne (attention fragile) et remettre les nouvelles en sécurisant le montage avec une goute de colle chaude.

Seconde étape, le montage de la batterie et le test d'équilibrage, la encore une petite surprise. Avec la batterie fixée à l'endroit prévu dans le fuselage, le centrage est trop avant d'environ 15mm d'après les recommandations du constructeur (115 mm du bord d'attaque). Si je rapproche la batterie du CG elle se retrouve dans le vide laissé par la trappe d'accès du contrôleur. Une rapide impression 3D va pouvoir améliorer la fixation de la lipo.






Les fichiers sont disponibles dans thingiverse. La pièce est imprimée en ABS (moins lourd que le Pla), elle fait environ 10 gr


Déplacement du récepteur afin de gagner de la place pour la batterie et fixation de la lipo avec du velcro. Dans cette configuration le centrage est encore un peu avant (environ 2mm).




Télémétrie : ce planeur est équipé d'un variomètre / altimètre, et d'un contrôle télémérique de la tension de la batterie élément par élément. Les données sont visualisés sur l'écran de la Taranis via deux scriptes, ainsi que des indications sonores - alarmes de batterie faible, - variomètre.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire